Comment méditer en marchant

Une technique de méditation moderne pour une vie plus saine

Méditer en marchant

La méditation a toujours été associée à la solitude, à la tranquillité et à une inactivité physique. Quand on parle de méditation, on a en tête un scénario dans lequel quelqu'un trouve un endroit isolé, où il ferme les yeux en silence, et où il repose son corps en vidant son esprit.

Est-ce que la méditation doit ne se résumer qu'à cela ?

La méditation est un art. Une méthode. Un talent. Un processus. C'est l'art de rester en contact avec soi-même, de découvrir son entité et toutes les facettes de son corps. C'est également un talent qu'il faut développer. Il requiert de la discipline et un état d'esprit approprié. On ne peut pas simplement se dire que l'on va méditer et s'attendre à un résultat immédiat. Cela demande une connexion avec sa propre conscience. La méditation induit une série de processus et de lignes à suivre. Le succès d'une séance de méditation dépend de l'adhérence que l'on donne aux différents principes et règles.

Une forme intéressante de la méditation qui est issu d'un vieux concept traditionnel est la méditation en marchant.

La marche méditative est très différente des autres formes de méditations connues du plus grand nombre. L'une d'entre elles est que vous n'aurez pas besoin d'être physiquement inactif pour la pratiquer. En fait, vous devez bouger et être actif – vous devez marcher! 

Moines qui méditent en marchant

Apprendre à méditer en marchant se résume à associer marche et méditation, engager activement votre esprit et votre corps dans cette activité pour faire l'expérience d'un résultat holistique positif. Cela vous amène un autre bénéfice. Comme la marche est une activité diurne, vous pouvez pratiquer cette méditation quotidiennement !

De plus, vous n'aurez pas besoin de trouver un endroit isolé pour méditer. N'importe où conviendra. 

En fait, il est même recommandé de trouver un endroit bruyant et bondé. Car là est le défi. La concentration est importante et la conscience doit être branchée. Vous ne devez pas permettre au monde extérieur de ligoter votre esprit – par les choses que vous voyez, entendez ou percevez. Vous devez en avoir conscience, mais vous devez prendre garde de ne rien en faire. Vous devez ne vous accrocher à rien.

Le principe de base de la méditation en marchant est d'atteindre une conscience équilibrée entre votre “moi” intérieur et le monde extérieur qui vous entoure. Cette méditation de pleine conscience vous invitera à ressentir tout votre corps, toutes les parties qui vous maintiennent debout, et à prendre conscience de chaque partie en mouvement.

En faisant cela, vous prendrez également conscience de vos émotions et de votre humeur. Tout ceci en marchant. Vous n'avez pas besoin de perdre le monde extérieur de vue. Il y aura toujours des choses qui capteront votre attention pendant votre méditation, et il ne faut pas leur résister. Mais vous ne devez pas vous y attarder, vous devez les observer sans intervenir.

Personne qui médite devant l'océan

Voila le véritable sens de la pleine conscience.

Le résultat idéal de la méditation en marchant, c'est la conscience que l'on a du monde extérieur, tout en étant parfaitement conscient de son “soi” intérieur. Quand on y parvient, de nombreux puzzles et problèmes de la vie s'éclaircissent et se simplifient.

En érigeant un pont entre ce qui est à l'intérieur et hors de nous, on peut prendre le contrôle total de notre vie et apprécier un style de vie plus sain et plus satisfaisant.

Bouddha parlait de cinq avantages à pratiquer la méditation en marchant.

L'ordre dans lequel il les énumérait dans cette Sutta est le suivant :

  1. la méditation en marchant développe l'endurance pour parcourir de longues distances
  2. elle aide à résister
  3. elle maintient en bonne santé
  4. elle est efficace pour bien digérer après un repas
  5. et la concentration résultant de cette méditation dure longtemps.

Le développement de l'endurance pour parcourir des distances

Le premier bénéfice qu'apporte la méditation en marchant est l'endurance à parcourir certaines distances.

Ceci était particulièrement important à l'époque de Bouddha, quand la plupart des gens voyageaient à pied. Bouddha lui-même se déplaçait à pied d'un endroit à l'autre, allant jusqu'à franchir seize kilomètres par jour.

Moines qui méditent en marchant
Il préconisa alors que la méditation en marchant soit utilisée comme un moyen de développer des aptitudes physiques ainsi qu'une endurance à marcher sur de longues distances. De nos jours, les Moines de la Forêt continuent d'errer, ce qu'on appelle le “tudong” en Thai. Ils emportent leur bol et leurs vêtements et marchent, à la recherche d'un endroit retiré pour méditer.

Pour préparer leurs “errances” ils augmentent progressivement la fréquence de leurs méditations en marchant, dans le but de développer leurs aptitudes physiques et leur endurance. Ils augmentent ainsi leur nombre d'heures quotidiennes de méditation en marchant, jusqu'à atteindre cinq ou six heures.

Nous avons à votre disposition de nombreux objets qui aident à méditer dans Planet-Zen. N'hésitez pas à parcourir toute la collection pour trouver ce qui vous convient. Par exemple un mâlâ de méditation se révèle très pratique lorsqu'on pratique la méditation en marchant!

Marie-Claude


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés